Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 17:02

 

LANGAGE SQL ORACLE.

A l'origine, c'est IBM Corporation qui a développé le langage SEQUEL (Structured English Query Language) qui est devenu ensuite SQL (Structured Query Language).
SQL est aujourd'hui le langage standard des RDBMS (Relational Database Management System).

Les commandes SQL sont simples d'utilisation mais ont une syntaxe spécifique.
Le langage SQL est non procédural, il est simple et puissant et permet de :
- Interroger des données.
- Insertion, mise à jour, et suppression de lignes dans une table.
- Création, remplacement, modification et suppression des objets.
- Contrôler l'accès à la base de données et ses objets.
- Garantir la cohérence et l'intégrité de la base de données.

TYPES DE COMMANDES SQL.

Les commandes SQL peuvent être classées par catégories comme indiqué ci-dessous.

 

  • • DDL - DATA DEFINITION LANGUAGE.

  • Les commandes SQL du type DDL ont pour rôle d'effectuer différentes tâches dans une base de données Oracle.
    - Créer des objets de schéma.
    - Modifier des objets de schéma.
    - Supprimer des objets de schéma.
    - Accorder des privilèges et des rôles.
    - Révoquer des privilèges et des rôles.
    - Analyse de table, index, cluster.
    - Mise en place d'Audit.

    Oracle COMMIT implicitement les transactions courantes avant et après chaque exécution d'une commande SQL DDL.
    On utilisera le package DBMS_SQL dans PL/SQL pour utiliser les commandes DDL.

    • LANGAGE SQL DDL - DATA DEFINITION LANGUAGE.

    - Toutes les commandes Alter (Objects).
    - Toutes les commandes Create.
    - Toutes les commandes Drop.
    - Toutes les commandes Flashback.
    - Purge.
    - Truncate.
    - Grant.
    - Revoke.
    - Audit, NoAudit.
    - Comment.

 


 

  • • DML - DATA MANIPULATION LANGUAGE.

  • Les commandes SQL du type DML ont pour rôle la manipulation des données dans des objets de schéma existants d'une base de données Oracle.
    - Sélection de données.
    - Insertion de données.
    - Modification de données.
    - Suppression de données.
    - Manipulation table.

    • LANGAGE SQL DML - DATA MANIPULATION LANGUAGE.

    - Select.
    - Insert.
    - Update.
    - Delete.
    - Merge.
    - Call.
    - Explain Plan.
    - Lock Table.

    La commande SQL Select peut être considérée comme une commande DML, mais elle ne permet pas de manipuler des données dans une base Oracle.



 

  • • TRANSACTION CONTROL LANGUAGES.

  • Les commandes SQL du type TRANSACTION CONTROL LANGUAGES ont pour rôle de contrôler, valider et annuler les transactions effectuées par les commandes DML d'une base de données Oracle.
    - Validation de transaction.
    - Annulation de transaction.
    - Point d'annulation de transaction.

    • LANGAGE SQL TRANSACTION CONTROL LANGUAGES.

    - Commit.
    - Rollback.
    - Savepoint.
    - Set Transaction.

 


 

  • • SESSION CONTROL LANGUAGES.

  • Les commandes SQL du type SESSION CONTROL LANGUAGES ont pour rôle de modifier les propriétés d'une session dans une base de données Oracle.
    - Propriétés de Session.
    - Activation et désactivation de Rôle.

    • LANGAGE SQL SESSION CONTROL LANGUAGES.

    - Alter Session.
    - Set Role.


 

  • • SYSTEM CONTROL LANGUAGES.

  • Une seule instruction dans cette catégorie, la commande SQL du type SYSTEM CONTROL LANGUAGES est utilisée pour gérer les paramètres de l'instance Oracle.
    - propriétés de la base de données.

    • LANGAGE SQL SYSTEM CONTROL LANGUAGES.

    - Alter System.

 

Haut de Page www.dba-ora.fr

Liens en rapport avec l'article et qui sont susceptibles de vous intéresser
Commandes SQL Oracle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oracle SQL - dans COMMANDES SQL DML-LMD
commenter cet article

commentaires